IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft annonce la disponibilité de TypeScript 5.4 Beta, avec l'introduction du type utilitaire NoInfer
Mais aussi les changements à venir suite aux dépréciations de TypeScript 5.0

Le , par Jade Emy

5PARTAGES

4  0 
Voici la présentation de TypeScript 5.4 Beta. Parmi les nouveautés : préservation du rétrécissement dans les fermetures suivant les dernières affectations, le type utilitaire NoInfer, le support des appels require() dans --moduleResolution bundler et --module preserve, et bien d'autres. Microsoft annonce aussi les changements à venir de la version 5.5 suite aux dépréciations de TypeScript 5.0.


Préservation du rétrécissement dans les fermetures après les dernières affectations

TypeScript peut généralement déterminer un type plus spécifique pour une variable en se basant sur les vérifications que vous pouvez effectuer. Ce processus est appelé rétrécissement.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
function uppercaseStrings(x: string | number) {
    if (typeof x === "string") {
        // TypeScript knows 'x' is a 'string' here.
        return x.toUpperCase();
    }
}
Un problème courant était que ces types restreints n'étaient pas toujours préservés dans les fermetures de fonctions.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
function getUrls(url: string | URL, names: string[]) {
    if (typeof url === "string") {
        url = new URL(url);
    }
 
    return names.map(name => {
        url.searchParams.set("name", name)
        //  ~~~~~~~~~~~~
        // error!
        // Property 'searchParams' does not exist on type 'string | URL'.
 
        return url.toString();
    });
}
Ici, TypeScript a décidé qu'il n'était pas "sûr" de supposer que url était en fait un objet URL dans la fonction de rappel parce qu'il a été muté ailleurs ; cependant, dans ce cas, cette fonction arrow est toujours créée après l'affectation à url, et c'est aussi la dernière affectation à url.

TypeScript 5.4 tire parti de cette situation pour rendre le rétrécissement un peu plus intelligent. Lorsque des paramètres et des variables let sont utilisés dans des fonctions non hoisies, le vérificateur de type recherche un dernier point d'affectation. S'il en trouve un, TypeScript peut, en toute sécurité, rétrécir à partir de l'extérieur de la fonction contenante. Cela signifie que l'exemple ci-dessus fonctionne maintenant.

Notez que l'analyse de rétrécissement n'intervient pas si la variable est assignée n'importe où dans une fonction imbriquée. En effet, il n'y a aucun moyen de savoir avec certitude si la fonction sera appelée plus tard.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
function printValueLater(value: string | undefined) {
    if (value === undefined) {
        value = "missing!";
    }
 
    setTimeout(() => {
        // Modifying 'value', even in a way that shouldn't affect
        // its type, will invalidate type refinements in closures.
        value = value;
    }, 500);
 
    setTimeout(() => {
        console.log(value.toUpperCase());
        //          ~~~~~
        // error! 'value' is possibly 'undefined'.
    }, 1000);
}
Cela devrait faciliter l'expression de nombreux codes JavaScript typiques.

Le type utilitaire NoInfer

Lors de l'appel de fonctions génériques, TypeScript est capable de déduire le type des arguments à partir de ce que vous lui passez.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
function doSomething<T>(arg: T) {
    // ...
}
 
 
// We can explicitly say that 'T' should be 'string'.
doSomething<string>("hello!");
 
// We can also just let the type of 'T' get inferred.
doSomething("hello!");
Cependant, il n'est pas toujours évident de savoir quel est le "meilleur" type à déduire. Cela peut conduire TypeScript à rejeter des appels valides, à accepter des appels douteux, ou tout simplement à envoyer des messages d'erreur plus mauvais lorsqu'il détecte un bogue.

Par exemple, imaginons une fonction createStreetLight qui prend une liste de noms de couleurs, ainsi qu'une couleur par défaut optionnelle.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
function createStreetLight<C extends string>(colors: C[], defaultColor?: C) {
    // ...
}
 
createStreetLight(["red", "yellow", "green"], "red");
Que se passe-t-il lorsqu'on passe à defaultColor qui n'était pas dans le tableau de colors d'origine ? Dans cette fonction, colors est censé être la "source de vérité" et décrire ce qui peut être passé à defaultColor.

Code : Sélectionner tout
1
2
// Oops! This undesirable, but is allowed!
createStreetLight(["red", "yellow", "green"], "blue");
Dans cet appel, l'inférence de type a décidé que "blue" était un type tout aussi valide que "red" ou "yellow" ou "green". Ainsi, au lieu de rejeter l'appel, TypeScript déduit le type de C comme étant "rouge" | "jaune" | "vert" | "bleu". On pourrait dire que l'inférence est apparue comme un bleu dans la figure !

L'une des façons de résoudre ce problème est d'ajouter un paramètre de type séparé qui est délimité par le paramètre de type existant.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
function createStreetLight<C extends string, D extends C>(colors: C[], defaultColor?: D) {
}
 
createStreetLight(["red", "yellow", "green"], "blue");
//                                            ~~~~~~
// error!
// Argument of type '"blue"' is not assignable to parameter of type '"red" | "yellow" | "green" | undefined'.
Cela fonctionne, mais c'est un peu gênant car D ne sera probablement utilisé nulle part ailleurs dans la signature de createStreetLight. Bien que ce ne soit pas mauvais dans ce cas, l'utilisation d'un paramètre de type une seule fois dans une signature est souvent une odeur de code.

C'est pourquoi TypeScript 5.4 introduit un nouveau type utilitaire NoInfer<T>. Entourer un type de NoInfer<...> indique à TypeScript de ne pas creuser et de ne pas comparer les types internes pour trouver des candidats à l'inférence de type.

En utilisant NoInfer, on peut réécrire createStreetLight comme suit :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
function createStreetLight<C extends string>(colors: C[], defaultColor?: NoInfer<C>) {
    // ...
}
 
createStreetLight(["red", "yellow", "green"], "blue");
//                                            ~~~~~~
// error!
// Argument of type '"blue"' is not assignable to parameter of type '"red" | "yellow" | "green" | undefined'.
Exclure le type defaultColor de l'exploration pour l'inférence signifie que "blue" ne se retrouve jamais comme candidat à l'inférence, et que le vérificateur de type peut le rejeter.

Object.groupBy et Map.groupBy

TypeScript 5.4 ajoute des déclarations pour les nouvelles méthodes statiques JavaScript Object.groupBy et Map.groupBy.

Object.groupBy prend un itérable et une fonction qui décide dans quel "groupe" chaque élément doit être placé. La fonction doit créer une "clé" pour chaque groupe distinct, et Object.groupBy utilise cette clé pour créer un objet où chaque clé correspond à un tableau contenant l'élément original.

Voici donc le JavaScript suivant :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
const array = [0, 1, 2, 3, 4, 5];
 
const myObj = Object.groupBy(array, (num, index) => {
    return num % 2 === 0 ? "even": "odd";
});
équivaut en fait à écrire ceci :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
const myObj = {
    even: [0, 2, 4],
    odd: [1, 3, 5],
};
Map.groupBy est similaire, mais produit une map au lieu d'un simple objet. Cela peut être plus souhaitable si vous avez besoin des garanties de Map, si vous travaillez avec des API qui attendent des Map, ou si vous avez besoin d'utiliser n'importe quel type de clé pour le regroupement - et pas seulement les clés qui peuvent être utilisées comme noms de propriétés en JavaScript.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
const myObj = Map.groupBy(array, (num, index) => {
    return num % 2 === 0 ? "even" : "odd";
});
et comme précédemment, vous auriez pu créer myObj d'une manière équivalente :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
const myObj = new Map();
 
myObj.set("even", [0, 2, 4]);
myObj.set("odd", [1, 3, 5]);
Notez que dans l'exemple ci-dessus d'Object.groupBy, l'objet produit utilise toutes les propriétés optionnelles.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
interface EvenOdds {
    even?: number[];
    odd?: number[];
}
 
const myObj: EvenOdds = Object.groupBy(...);
 
myObj.even;
//    ~~~~
// Error to access this under 'strictNullChecks'.
Ceci est dû au fait qu'il n'y a aucun moyen de garantir de manière générale que toutes les clés ont été produites par groupBy.

Notez également que ces méthodes ne sont accessibles qu'en configurant target à esnext ou en ajustant les paramètres de lib. Microsoft espère qu'elles seront éventuellement disponibles sous une cible stable es2024.

Support des appels require() dans --moduleResolution bundler et --module preserve

TypeScript dispose d'une option moduleResolution appelée bundler qui est censée modéliser la façon dont les bundlers modernes déterminent à quel fichier un chemin d'importation fait référence. L'une des limitations de cette option est qu'elle doit être associée à --module esnext, ce qui rend impossible l'utilisation de la syntaxe import ... = require(...).

Code : Sélectionner tout
1
2
// previously errored
import myModule = require("module/path");
Cela peut sembler anodin si vous prévoyez d'écrire des importations ECMAScript standard, mais il y a une différence lorsque vous utilisez un package avec des exportations conditionnelles.

Dans TypeScript 5.4, require() peut désormais être utilisé pour définir le paramètre de module avec une nouvelle option appelée preserve.

Entre --module preserve et --moduleResolution bundler, les deux modélisent plus précisément ce que les bundlers et les runtimes comme Bun autoriseront, et comment ils effectueront les recherches de modules. En fait, en utilisant --module preserve, l'option bundler sera implicitement définie pour --moduleResolution (avec --esModuleInterop et --resolveJsonModule).

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
{
    "compilerOptions": {
        "module": "preserve",
        // ^ also implies:
        // "moduleResolution": "bundler",
        // "esModuleInterop": true,
        // "resolveJsonModule": true,
 
        // ...
    }
}
Sous --module preserve, un import ECMAScript sera toujours émis tel quel, et import ... = require(...) sera émis comme un appel à require() (bien qu'en pratique vous puissiez ne pas utiliser TypeScript pour emit, puisqu'il est probable que vous utilisiez un bundler pour votre code). Ceci est vrai quelle que soit l'extension du fichier contenant le code. Ainsi, la sortie de ce code :

Code : Sélectionner tout
1
2
import * as foo from "some-package/foo";
import bar = require("some-package/bar");
devrait ressembler à ceci :

Code : Sélectionner tout
1
2
import * as foo from "some-package/foo";
var bar = require("some-package/bar");
Cela signifie également que la syntaxe que vous choisissez détermine la manière dont les exportations conditionnelles sont prises en compte. Ainsi, dans l'exemple ci-dessus, si le package.json de some-package ressemble à ceci :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
{
  "name": "some-package",
  "version": "0.0.1",
  "exports": {
    "./foo": {
        "import": "./esm/foo-from-import.mjs",
        "require": "./cjs/foo-from-require.cjs"
    },
    "./bar": {
        "import": "./esm/bar-from-import.mjs",
        "require": "./cjs/bar-from-require.cjs"
    }
  }
}
TypeScript résoudra ces chemins en [...]/some-package/esm/foo-from-import.mjs et [...]/some-package/cjs/bar-from-require.cjs.

Attributs et assertions d'importation vérifiés

Les attributs et assertions d'importation sont désormais vérifiés par rapport au type global ImportAttributes. Cela signifie que les moteurs d'exécution peuvent maintenant décrire plus précisément les attributs d'importation.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
// In some global file.
interface ImportAttributes {
    type: "json";
}
 
// In some other module
import * as ns from "foo" with { type: "not-json" };
//                                     ~~~~~~~~~~
// error!
//
// Type '{ type: "not-json"; }' is not assignable to type 'ImportAttributes'.
//  Types of property 'type' are incompatible.
//    Type '"not-json"' is not assignable to type '"json"'.

Correction rapide pour l'ajout de paramètres manquants

TypeScript dispose désormais d'une solution rapide pour ajouter un nouveau paramètre aux fonctions qui sont appelées avec trop d'arguments.


Cela peut être utile pour faire passer un nouvel argument à travers plusieurs fonctions existantes, ce qui peut être encombrant aujourd'hui.

Changements à venir suite aux dépréciations de TypeScript 5.0

TypeScript 5.0 a rendu obsolètes les options et comportements suivants :

  • target: ES3
  • noImplicitUseStrict
  • keyofStringsOnly
  • suppressExcessPropertyErrors
  • suppressImplicitAnyIndexErrors
  • noStrictGenericChecks
  • charset
  • out
  • prepend pour les projets références
  • newLine implicitement spécifique à l'OS

Pour continuer à les utiliser, les développeurs utilisant TypeScript 5.0 et d'autres versions plus récentes ont dû spécifier une nouvelle option appelée ignoreDeprecations avec la valeur "5.0".

Cependant, TypScript 5.4 sera la dernière version dans laquelle ils continueront à fonctionner normalement. D'ici TypeScript 5.5 (probablement juin 2024), elles deviendront des erreurs difficiles à corriger, et le code qui les utilise devra être migré.

Changements en cours

Changements dans lib.d.ts

Les types générés pour le DOM peuvent avoir un impact sur votre base de code.

Contraintes de type conditionnel plus précises

Le code suivant n'autorise plus la deuxième déclaration de variable dans la fonction foo.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
type IsArray<T> = T extends any[] ? true : false;
 
function foo<U extends object>(x: IsArray<U>) {
    let first: true = x;   // Error
    let second: false = x;  // Error, but previously wasn't
}
Auparavant, lorsque TypeScript vérifiait l'initialisateur pour la second, il devait déterminer si IsArray<U> était assignable au type unitaire false. Bien que IsArray<U> ne soit pas compatible de manière évidente, TypeScript examine également la contrainte de ce type. Dans un type conditionnel comme T extends Foo ? TrueBranch : FalseBranch, où T est générique, le système de type regarderait la contrainte de T, la substituerait à T lui-même, et déciderait de la branche vraie ou fausse.

Mais ce comportement était inexact car il était trop enthousiaste. Même si la contrainte de T n'est pas assignable à Foo, cela ne signifie pas qu'elle ne sera pas instanciée avec quelque chose qui l'est. Le comportement le plus correct est donc de produire un type union pour la contrainte du type conditionnel dans les cas où il n'est pas possible de prouver que T n'étend jamais ou toujours Foo.

TypeScript 5.4 adopte ce comportement plus précis. En pratique, cela signifie que certaines instances de types conditionnels ne sont plus compatibles avec leurs branches.

Réduction plus agressive des intersections entre les variables de type et les types primitifs

TypeScript réduit maintenant les intersections entre les variables de type et les primitives de manière plus agressive, en fonction de la façon dont la contrainte de la variable de type se superpose à ces primitives.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
declare function intersect<T, U>(x: T, y: U): T & U;
 
function foo<T extends "abc" | "def">(x: T, str: string, num: number) {
 
    // Was 'T & string', now is just 'T'
    let a = intersect(x, str);
 
    // Was 'T & number', now is just 'never'
    let b = intersect(x, num)
 
    // Was '(T & "abc") | (T & "def")', now is just 'T'
    let c = Math.random() < 0.5 ?
        intersect(x, "abc") :
        intersect(x, "def");
}
TypeScript vérifie désormais plus précisément si les chaînes de caractères sont assignables ou non aux emplacements d'un type de chaîne de caractères template.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
function a<T extends {id: string}>() {
    let x: `-${keyof T & string}`;
 
    // Used to error, now doesn't.
    x = "-id";
}
Ce comportement est plus souhaitable, mais peut causer des ruptures dans le code utilisant des constructions comme les types conditionnels, où ces changements de règles sont faciles à observer.

Erreurs lorsque les importations de type seulement entrent en conflit avec les valeurs locales

Auparavant, TypeScript autorisait le code suivant sous isolatedModules si l'importation vers Something ne faisait référence qu'à un type.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
import { Something } from "./some/path";
 
let Something = 123;
Cependant, il n'est pas sûr pour un compilateur à fichier unique de supposer qu'il est "sûr" d'abandonner l'importation, même si le code est garanti d'échouer à l'exécution. Dans TypeScript 5.4, ce code déclenchera une erreur comme la suivante :

Code : Sélectionner tout
Import 'Something' conflicts with local value, so must be declared with a type-only import when 'isolatedModules' is enabled.
La solution consiste soit à effectuer un renommage local, soit, comme l'indique l'erreur, à ajouter le modificateur de type à l'importation :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
import type { Something } from "./some/path";
 
// or
 
import { type Something } from "./some/path";
Émettre des modifications

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un changement radical en soi, les développeurs peuvent avoir implicitement pris des dépendances sur les sorties d'émission de JavaScript ou de déclaration de TypeScript. Les changements suivants sont notables.

  • Préserver plus souvent les noms des paramètres de type lorsqu'ils sont masqués.
  • Déplacer les listes de paramètres complexes des fonctions asynchrones dans le corps du générateur de niveau inférieur.
  • Ne pas supprimer l'alias de liaison dans les déclarations de fonction
  • Les ImportAttributes devraient passer par les mêmes phases d'émission lorsqu'ils se trouvent dans un ImportTypeNode.


Quelles sont les prochaines étapes ?

À ce stade, TypeScript 5.4 est ce qu'on appelle "stable en termes de fonctionnalités". TypeScript 5.4 se concentrera sur les corrections de bogues, le polissage et certaines fonctionnalités d'édition à faible risque. Une version candidate sera disponible dans un peu plus d'un mois, suivie d'une version stable peu après. Si vous souhaitez planifier la sortie de cette version, n'oubliez pas de garder un œil sur notre plan d'itération qui indique les dates de sortie et bien d'autres choses encore.

Remarque : bien que la version bêta soit un excellent moyen d'essayer la prochaine version de TypeScript, vous pouvez également essayer une version de nuit pour obtenir la version la plus récente de TypeScript 5.4 jusqu'à notre candidat à la publication. Nos nightlies sont bien testées et peuvent même être testées uniquement dans votre éditeur.

Alors n'hésitez pas à essayer la version bêta ou une version de nuit dès aujourd'hui et faites-nous savoir ce que vous en pensez !
Sources : Daniel Rosenwasser et l'équipe TypeScript

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette mise à jour de TypeScript ?

Voir aussi :

Cinq vérités inconfortables à propos de TypeScript selon Stefan Baumgartner, auteur de livres sur le langage de programmation

Microsoft annonce la disponibilité de TypeScript 5.3 Release Candidate, documentant le resolution-mode et ajoutant une option de préférence pour l'importation automatique des Type

TypeScript a 10 ans ! Joyeux anniversaire. À cette occasion, Microsoft fait le point. L'entreprise revient sur les doutes des premiers jours ainsi que sur l'évolution du langage

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !